Vers un programme pirate européen pour la défense des droits des LGBTQI+

Lors de la réunion du 23 mai 2020, les membres du Conseil du Parti Pirate Européen (PPEU) ont voté à l’unanimité une motion décrivant une feuille de route pour la création d’un programme commun au niveau européen pour la protection et la défense des droits des personnes LGBTQI+. 

Une Europe sur la mauvaise pente

Cette motion se fonde sur le rapport publié en mai par IGLA-Europe dressant un bilan des droits des personnes LGBTQI+ en Europe. 

Deux situations ont particulièrement interpellé les membres du PPEU. 
Lundi 19 mai 2020, la majorité du Parlement hongrois, soutenant Victor Orban, a adopté une nouvelle loi qui interdit aux personnes trans et non-binaires de pouvoir changer la mention de leur sexe sur les actes civils et administratifs. En disant que le sexe d’une personne est uniquement déterminé par celui qui lui a été assigné à la naissance et par son génome, Orban nie l’existence des personnes trans et non-binaires.

En janvier 2020, c’est en Pologne que l’on a vu apparaître des municipalités se revendiquant comme « Zone sans LGBT » (« LGBT Free Zone »). Elles ont été encouragées par le gouvernement conservateur du pays dans cette voie abjecte. Encore une fois, nous voyons un pays effacer ses citoyens pour des raisons purement idéologiques. 

Au delà des pays qui répriment les personnes LGBTQI+ pour ce qu’elles sont, beaucoup d’autres n’ont pas mis en place un socle minimum de droits comme le droit d’être reconnu socialement et administrativement par son genre, le droit de fonder une famille, le droit d’avoir accès à des soins adaptés et le droit de vivre sans crainte. 

La Commission européenne, le Parlement européen et le Conseil européen ont échoué à protéger les citoyens LGBTQI+. Les sanctions non dissuasives conduisent à des situations désastreuses. Il n’est pas acceptable que des institutions importantes de l’Union européenne soient limitées à voter des motions symboliques ou à donner des discours creux quand la santé et l’intégrité de citoyens est en jeu.

Un projet ambitieux : une politique commune européenne inédite

« L’objectif est simple, L’Union européenne ne doit pas être seulement une union du développement économique mais aussi une union du développement sociétal », explique Étienne, capitaine de l’équipage Diversités.

Cette motion a été présentée par le Parti Pirate français, le Parti Pirate Catalan et le Parti Pirate Norvégien. Elle a été adoptée à l’unanimité par le Conseil. Elle constitue la mise en mouvement d’une réflexion commune mais surtout d’un échange inédit entre les programmes pirates en Europe. 

Il a été aussi demandé à nos élus Pirates, au sein des Parlements nationaux et régionaux (en Islande, Allemagne et République Tchèque) et au sein du Parlement européen, d’être à la fois force de proposition, mais aussi défenseurs de politiques sur ce sujet. 

Ce vote est l’aboutissement des valeurs pirates qui portent à la diversité au sein de nos sociétés et le respect droits humains comme des valeurs intrinsèquement liées à la démocratie. 

La motion complète, en anglais, est disponible en cliquant ici.

Motion traduite : Pour une Europe qui se bat pour les droits des personnes LGBTQI+

En prenant connaissance de la situation actuelle en Europe concernant les droits des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, trans, queer, transgenre, asexuées+ ; et de l’engagement du mouvement pirate européen à
promouvoir l’inclusion et la diversité dans notre société ainsi que la protection des Droits de l’homme ; ainsi que du fait que les droits des LGBTQIA+ ont toujours été une priorité pour le mouvement pirate, nous, membres du Parti Pirate Européen, déclarons que :

  • nous travaillerons ensemble afin de définir un programme politique commun concernant les droits des personnes LGBTQIA+ qui fera l’objet d’un vote lors de la prochaine réunion du Conseil;
  • nous renforcerons dans les programmes nationaux les mesures visant à garantir que les personnes LGBTQIA+ jouissent de tous les droits, quel que soit leur l’orientation et identité de genre;
  • nous nous efforcerons à permettre la reconnaissance légale du genre des personnes non-binaires dans les document officiels.

Nous, membres du Parti Pirate Européen, appelons les députés pirates des parlements nationaux, les pirates membres des délégations nationales au Conseil de Europe et les membres de la délégation Pirate au
Parlement européen à soutenir, introduire et défendre des politiques ambitieuses pour garantir les droits des personnes LGBTQIA+.