Parti Pirate - Histoire du Parti Pirate

Budget Législatives 2022

5134 €
Prochain objectif !
15 000 €
Nous pouvons financer 10 candidatures

Histoire du Parti Pirate

Publié le 30/04/2021

En 2005, l'activiste suédois Rick Falkvinge énonçait :

« Quand je pense que, nous autres citoyens qui ne demandons qu’à partager le savoir et la culture, les puissants et politiciens de tous poils ne cessent de nous traiter de Pirates ! Eh bien, soit : créons notre propre parti, ce sera le Parti Pirate ! »

Né en 2006 en Suède autour de la lutte pour le partage libre des contenus culturels sur Internet, le Parti Pirate essaime très vite un peu partout en Europe puis dans le monde.

En 2009, le mouvement Pirate connait son premier succès électoral grâce au Parti Pirate suédois qui obtient les deux premiers sièges Pirates au Parlement européen. En France, la même année, le Parti Pirate participe à son tout premier scrutin, une législative partielle dans les Yvelines. Il participera ensuite aux élections de 2012, de 2014 et de 2017.

En mars 2018, le Parti Pirate adopte de nouveaux statuts permettant d'expérimenter des méthodes de prise de décision horizontales, sans hiérarchie, créant ainsi un nouvel élan. Il devient alors le premier parti politique, et le seul à l'heure actuelle, qui promeut et applique la démocratie délégative.

En mai 2019, les Pirates déposent une liste de candidatures pour les élections européennes, elle obtient un peu plus de 30 000 votes. Suite aux élections municipales de 2020, le Parti Pirate voit quelques membres entrer dans des conseils municipaux.

À l'étranger, le mouvement Pirate compte de nombreux élus comme en République tchèque, en Islande, au Luxembourg, en Allemagne, etc. Il est représenté au Parlement européen par quatre eurodéputés.

Aujourd'hui, le Parti Pirate construit progressivement un programme politique dans une logique de débat et de décision collective, en France et dans plus d'une trentaine de pays ou régions autonomes dans le monde. Bientôt avec vous ?