Municipales 2020 : Petite mise au point avant le Jour J

Dans le cadre des élections municipales, nous, Parti Pirate souhaitons nous expliquer sur nos alliances, en particulier avec Europe Écologie Les Verts (EELV) et réaffirmer nos différences.

Dans un premier temps un parti n’est PAS un bloc monolithique.

Il faut bien comprendre qu’un parti politique est composé d’une multitude de courants différents dont la somme va constituer le parti. Et ce même au sein du Parti Pirate.

Dans chaque parti, il y a des membres qui ont des avis divergents sur plein de sujets, par exemple, il y a des membres qui sont plutôt antinucléaires d’autres pro-nucléaire, certains sont plutôt pro-décroissance d’autres anti-décroissance, etc.

Ainsi même si nous regrettons certaines communications nationales d’EELV sur des sujets comme l’homéopathie, communication qui a depuis été invisibilisée sur leur site Internet, nous estimons qu’il est important de ne pas résumer ce mouvement aux prises de position d’une poignée de ses membres, et nous estimons que tout le monde peut faire des erreurs.

Les Pirates ont l’esprit critique.
Nous, Pirates, encourageons la créativité et la curiosité. Nous ne nous satisfaisons pas du statu quo. Nous défions les systèmes, traquons les failles et les corrigeons. Nous apprenons de nos erreurs.

Code des Pirates – Article III

Par ailleurs, nous devons rappeler que le niveau municipal n’est pas le niveau national.

Il faut bien comprendre qu’une ou plusieurs alliances locales ne signifie pas que nous envisageons une alliance nationale.
Nous avons refusé catégoriquement, à deux reprises, sanctionnées par un vote, une alliance avec EELV Paris. Si la question s’est posée, c’est parce que certains d’entre nous le souhaitaient, si nous avons refusé, c’est pour des raisons qui regardent chacune des personnes qui ont participé à la prise de décision au sein du Parti Pirate.
Par ce choix, nous assumons de ne pas avoir de candidature au sein des listes présentées par EELV à Paris, et par ailleurs, nous assumons de ne pas avoir de candidature ni dans une autre liste, ni indépendante, à Paris aux municipales.
Nous n’en avions ni la force, ni l’envie, et aucune des différentes directions des campagnes que nous avons rencontrées à Paris ne nous a véritablement convaincus.
C’est ainsi, mais ça ne signifie pas que nous n’observons pas avec intérêt cette campagne, et ça ne signifie pas non plus que nous ne serons pas présents au prochain rendez-vous, en 2026.

Ceci étant dit, il nous semble important de différencier un soutien d’un parti, en règle générale, d’un soutien plus spécifique, localement, à une campagne en particulier, avec des Pirates sur le terrain qui ont motivé leur volonté de rejoindre l’une ou l’autre campagne et ainsi convaincu l’ensemble des Pirates de les soutenir dans leur candidature.

Les campagnes électorales à Lyon, à Besançon, à Marseille ou à Toulouse nous ont été présentées comme ouvertes, pertinentes, proches de nos idées, les Pirates qui y participent ont présenté leur candidature et se sont engagés, en sollicitant le soutien du Parti Pirate, à porter avec loyauté nos valeurs à l’occasion des élections municipales.

Le Parti Pirate continuera de défendre ses idées tout en affirmant ses différences avec ses potentiels partenaires.

À la différence de la plupart de nos partenaires, notre parti politique est à l’image de ses membres, il est construit par ses membres et pour ses membres. Nos décisions, nous les avons prises après en avoir débattu ensemble, c’est l’ensemble des Pirates qui exprime une orientation, et c’est l’ensemble des Pirates qui assume cette orientation. Nous voyons fleurir des critiques de part et d’autre sur notre engagement dans certaines campagnes et à ces critiques nous n’avons qu’une seule réponse à donner : Si vous voulez que le Parti Pirate soit tel que vous l’imaginez, la seule solution, c’est que vous adhériez. Vous pouvez hurler sur nous, nous insulter, nous maudire, mais rien de ce que vous direz ne changera quoi que ce soit sur ce fait simple, le Parti Pirate appartient à ses adhérents et ce sont les adhérents du Parti Pirate qui construisent le Parti Pirate. Il n’y a pas de bureau qui décide de tout, il n’y a pas de tête pensante unique, il n’y a pas de Président, pas de chef, pas de grand patron ni même de leader de l’ombre, il n’y a que des adhérents qui ont tous la possibilité de proposer des orientations, d’en débattre équitablement et de décider de ces orientations.
Ensemble.
Parce que c’est ça, être un Pirate.

Cette communication vous est offerte par Dadourlou avec le soutien Conseil des Relations Publiques.