La députée européenne pirate Markéta Gregorová condamne les actions de la Chine à Hong Kong

Markéta Gregorová, députée européenne du Parti Pirate tchèque, commente la loi pour la préservation de la « sûreté nationale » prévue par le gouvernement chinois pour Hong Kong :

« Le Parti communiste chinois (PCC) prétend défendre son territoire, qui lui a été rétrocédé par l’occupant colonial il y a 23 ans. Mais il ne s’agit pas du territoire. Il s’agit de la liberté et de la sécurité des personnes. Cette dernière tentative de soumettre les 7,5 millions de personnes de Hong Kong au moyen d’une loi répressive sur la sécurité nationale était prévisible et ne saurait être tolérée par l’UE ni par toute autre démocratie. »

« Le PCC a montré à quel point il était brutal envers ses 25 millions de Ouïghours. Nous avons collectivement échoué à agir et à montrer au PCC les lignes à ne pas franchir. Si les citoyens des démocraties libres n’agissent pas maintenant et ne se défendent pas ensemble, ce seront ensuite les 23,6 millions de personnes à Taïwan qui seront sous la pression du PCC. »

« La politique de désolidarisation économique avec la Chine doit se poursuivre. Nos chefs d’État et nos dirigeants européens doivent immédiatement condamner la violation des accords internationaux commise par la Chine, ainsi que les actes hostiles commis contre les citoyennes et les citoyens pacifiques de Hong Kong. La politique de conciliation a échoué, la dissuasion est nécessaire !»

Markéta Gregorová est membre du Parti Pirate tchèque et fait partie du groupe Greens/EFA au Parlement européen. Au sein du groupe Greens/EFA, elle est membre de la commission pour le commerce international ainsi que membre suppléante de la commission pour les affaires étrangères et de la sous-commission pour la sécurité et la défense.