Initiative européenne

Je cite et j’ai signé :

La Commission européenne vient d’autoriser l’entrée et la culture d’OGM en Europe, contre le souhait des citoyens, et contre l’avis de plusieurs états membres.
La gouvernance européenne nous permet de déposer une demande officielle aupres de la Commission, pour peu qu’elle soit soutenue par un minimum de 1 million de citoyens européens. Aujourd’hui, et apres 1 mois d’action, Greenpeace et Avaaz ont réussi à rassembler près de 610.000 signatures

Voila le lien vers la pétition : ca vous prendra 30 secondes, nous laissera peut-etre une chance d’obtenir un moratoire au niveau européen, et d’éviter l’entrée massive en Europe de cultures invasives (elles menacent la biodiversité), potentiellement nocives pour notre santé (de nombreux avis medicaux mettent en garde contre les
consequences de la consommation d’OGM), potentiellement dangereuses pour l’independance economique des agriculteurs (les semences sont cheres car brevetées, doivent etre rachetées chaque année, et demandent l’utilisation de produits speciaux disponibles uniquement chez les semencier), et polluantes (ces cultures necessitent l’utilisationd’enormement de produits chimiques).

http://www.greenpeace.org/international/campaigns/genetic-engineering/take-action/EU-Petition

Même si je pense que le mécanisme européen introduit par le Traité de Lisbonne reste une parodie d’initiative et de démocratie, il serait débile de ne pas l’utiliser. Ce n’est qu’en utilisant un mauvais outil que l’on peut prouver son inutilité. Je continue de cherche le bouton d’éjection de Barroso ainsi que celui qui mettra vraiment du contrôle démocratique dans le fonctionnement de l’Union, même si le Parlement européen fait tout ce qu’il peut pour essayer de pousser les murs et y faire entrer les citoyens européens.

J’ajouterai que :

- Bayer est actuellement sous le coup de procès aux EU, qu’ils perdent en cascade pour pollution génétique de riz non OGM (voir infOGM)

- InfOGM toujours publie une carte des communes sans OGM.

Et n’oubliez pas leur pétition.

Bonnes signatures

(désolé de ce long silence, des ennuis de santé, j’ai un système immunitaire trop efficace…)

Dichotomilédone

Je blogue peu ces jours mais je n’en pense pas moins.

Pour avoir suivi avec intérêt les compte-rendus de dossiers de presse sur les chaines de télévision parce que journalisme est un grand mot en l’espèce… Et à la suite de la lecture du communiqué de presse bien plus informatif de la FNE je constate :

  • Que bizarrement aucune rédaction n’a jugé bon de signaler les 3 variétés de maïs Monsanto autorisées par la bande.
  • Qu’il n’y a que les associations et la presse écrite pour rappeler que la dite patate OGM contient des gènes de résistances aux antibiotiques, c’est donc encore et toujours de l’OGM sale « à bas coût de mise au point avec effet garanti de pollution environnementale de facto ».
  • Que les arguments de la Commission par l’entremise de l’AESA sont toujours aussi légers. Nous voulons des études indépendantes, pas le chœur des vierges habituel.
  • Que la litanies des qualités supposées prête toujours autant à sourire. Au moins cette fois, échappe-t-on au couplet sur la faim dans le monde.
  • Que celles sur l’usage aussi… Parce que jurer croix de bois croix de fer que jamais ça ne passera dans l’alimentation humaine c’est déjà énAUrmeuh, mais en oubliant que nous avons des gènes de résistance à un antibiotique dans le coup, comme s’il n’y avait pas assez de résistances bactériennes aux antibiotiques en ce bas monde.
  • Ah ben non, en fait, c’est à deux antibiotiques… Chouette.
  • Mais… Il ne doit plus y avoir d’OGM avec gènes de résistance aux antibiotiques depuis 2004. Que fait la police ?

Après tout, j’aimerai que l’on m’explique, sérieusement, comment à l’AESA il peut y avoir des personnes payées pour faire des choses aussi énormes que :

  • Dire que les patates seront récoltées avant la floraison. Ils n’ont pas dû souvent planter des patates sinon ils connaitraient les vertus du tubercule comme mode de reproduction.
  • De facto, qu’il n’y aura pas contamination… Vous avez UN biologiste dans le staff ? Sérieux.
  • Que tous les tests sont bons, cela a-t-il été testé indépendamment de BASF ? Hein ? Dites ?
  • Amflora™, c’est joli comme nom. Non, en fait, l’AESA ne l’a pas dit, mais on ne nage pas dans la véritable dénomination du EH92-5271 (j’oublais, Amflora™ c’est ™).
  • Amflora™, mais pourquoi « flora » ? Si on la récolte avant les fleurs ? Parce que c’est joli des fleurs de patate, mais bon, voir plus haut.

Bon, tous ces problèmes ont déjà largement été soulevés en 2007, quid à l’AESA, morne plaine ?

(Je répète, il y a trois dérivés du MON 863 autorisés aussi.)

(Les gènes de résistance à la néomycine et la kanamycine remercient BASF, l’AESA, et la Commission de leur aimable collaboration.)

(Les bactéries hôtes aussi tiens…)

Toute la puissance de la loi…

Déréférencez sur décision de justice, allez-y, foncez Ben Hur Marcel !

On finira par utiliser Baidu. :o )

Haut de Page