Samedi 20 novembre une Ubuntu party était organisée dans les locaux de l’École Nationale Supérieure d’Électrotechnique, d’Électronique, d’Informatique, d’Hydraulique et des Télecommunications ( ENSEEIHT ou N7) .

 

Les Ubuntu-party sont des moments privilégiés pour évoquer la distribution linux, bien connue grâce à des stands d’informations réguliers mais aussi grâce à ces Install-party.
Ces Install-party permettent à des personnes désireuses de connaitre linux d’avoir de l’aide pour l’installation, des conseils techniques ou tout simplement de voir à quoi "ça ressemble",  grâce aux ordinateurs en libre accès.
Cette journée organisée par Ubuntu-fr et l’Association toulousaine Toulibre était aussi articulée autour de conférences principalement axées sur le Logiciel Libre.

Différents acteurs du Libre sont intervenus dont :
- Alexis Kauffman, Président de Framasoft,
- Fréderic Couchet, Délégué Général de l’April,
- Adrienne Alix, Présidente de Wikimedia France,
- Benjamin Bayart, Président de la FDN,
- Jérémie Zimmerman, Co-fondateur de La Quadrature du Net

Cette liste est non exhaustive, il y avait beaucoup d’autres personnalités du Logiciel Libre. Pour voir le programme complet et la liste des intervenants c’est ici.

Avec Ko, ( notre coordinateur PPJ) nous avons assisté à 3 conférences :

- Les batailles en cours autour du Logiciel Libre par Fréderic Couchet,
- Au delà du logiciel : les licences comme vecteur de culture par Adrienne Alix,
- Improvisation à quatre mains par Benjamin Bayart et Jérémie Zimmerman.

 

Les batailles en cours autour du Logiciel Libre par F. Couchet

F. Couchet nous a retracé l’histoire de l’April qui existe depuis 1996, de ses combats et de ses actions. Il a également parlé ce qu’il reste à accomplir.
Les logiciels libres ( LL) ont gagné en popularité et ne sont plus ces logiciels considérés comme bas de gamme, bien au contraire. Ils sont de plus en plus utilisés mais malheureusement ils continuent à faire l’objet de campagne de désinformation orchestrées le plus souvent par des firmes privées désireuses de conserver leurs monopoles.
Ces logiciels sont l’oeuvre de professionnels mais aussi de simples passionnés. Ils n’ont absolument rien à envier aux logiciels propriétaires.
Ces Logiciels Libres sont en danger et il faut les soutenir. Les utiliser au maximum, les promouvoir autour de soi ( famille, amis, collègues écoles) sont autant d’ actions simples à réaliser et qui peuvent faire beaucoup.
On peut aussi soutenir l’April de plusieurs manières : en la faisant connaitre, en apportant une aide ponctuelle, en apportant une aide financière. Pour des informations plus complètes rendez-vous sur leur site.
Pour finir l’April met en place en ce moment même 2 actions qui me plaisent particulièrement :
- Une campagne en faveur des Logiciels Libres dans l’Education Nationale qui malheureusement, continue d’utiliser massivement des logiciels propriétaires et incite les élèves à les utiliser, par méconnaissance certainement. Cliquez sur l’image pour vous rendre sur la page de l’April et prendre connaissance de cette campagne.

- L’April se saisit de la question des appels d’offres informatiques illégaux lors de Marchés Publics. Le dernier appel d’offre provient de la Ville de Marseille ( Article à retrouver sur le Framablog) .
Pour en savoir plus sur l’April n’hésitez pas à visiter leur site.

 

Au delà du logiciel : les licences comme vecteur de culture par Adrienne Alix

Adrienne Alix, Présidente de Wikimedia France, a présenté la Fondation Wikimedia et tous ses projets en cours ou à venir :
- Le plus connu étant Wikipedia : Encyclopédie libre, alimentée par des contributeurs et disponible en 270 langues.
- Wiktionary ( wiktionnaire en France) : Dictionnaire libre
- Wikimedia common : Médiathèque libre en ligne. Regroupe aussi bien des photos, des livres ou de la musique, pourvu que ce soit publié sous licence Creative Commons ou relevant du domaine public. Le Muséum d’Histoire Naturelle de Toulouse s’est associé à Wikimedia France afin de mettre en ligne une partie de sa collection. La Mairie de Toulouse s’est aussi associée à Wikimedia France.
- Wikibooks : Projet tourné vers les étudiants et enseignants et visant à réunir des livres libres de droits.
- Wikiversité : Projet destiné à recueillir du contenu pédagogique libre ( documents, textes, exercices, cours…) tous niveaux confondus.

Ceci n’est qu’une liste succinte. D’autres projets wikimedia existent ( Wikisources, wikispecies, wikimedia, wikinews et wikiquote) et rien ne vaut une visite sur la page dédiée .

Cette conférence a montré, si besoin était, à quel point la communauté joue un rôle primordial dans la diffusion de la culture et combien les licences Creative Commons sont primordiales. Ces licences rendent tout ceci possible.

 

Improvisation à quatre mains par B. Bayart et J. Zimmerman

C’est LA conférence que tout le monde attendait, d’ailleurs la salle prévue était bien trop petite, il a fallu en ouvrir une seconde et y projeter les débats.
Les 2 intervenants étaient à la hauteur de ce que les gens attendaient : un discours clair, drôle, accessible au plus grand monde.
Ils ont abordé rapidement Hadopi ( parce qu’on en a déjà entendu parler des milliers d’heures) et Loppsi ( qui protègera aussi bien les enfants des pédophiles que la Hadopi protègera les artistes ! ) et ont beaucoup plus parlé d’ ACTA, cette énormité anti-démocratique, voulue par quelques puissants et négociée secrètement. Je vous renvoie vers La Quadrature du Net pour de plus amples explications.
Leur improvisation a été passionnante et riche en enseignements. On en est ressortis gonflés à bloc pour contacter nos députés Européens et faire en sorte qu’ACTA ne passe pas.

20h environ et fin de la journée —–> apéro ( tant attendu par certains) avec le groupe Da Krew.


Bilan de cette journée : Enrichissante, instructive, ouverte, conviviale extrêmement bien organisée ; rendez-vous est pris pour l’année prochaine.

 

D’autres photos sont disponibles sur Flickr

 

Merci à Tornade et à ko

 

le 21/11/2010