« L'adversaire d'une vraie liberté est un désir excessif de sécurité. »  - [Jean De La Fontaine]

 

Les membres du Parti Pirate réservent leur première pensée aux victimes des récents agissements atroces, à leurs familles et amis... ainsi qu'à la famille et aux proches de Mohammed Merah, qui viennent de perdre un fils, un frère ou un ami dans des conditions également tragiques.

Addendum — La phrase qui précède nous semble mériter d’être expliquée, en rappelant la devise de la France : Liberté, Egalité, Fraternité. À ce titre, le Parti Pirate s'associe au recueillement national en souvenir des victimes des meurtres barbares de Montauban et Toulouse, et appelle à l'apaisement, au vivre ensemble et au rejet des amalgames. Le Parti Pirate déplore que le principal suspect n'ait pu être capturé vivant afin d'être jugé et répondre de ses actes ; mais quels qu’aient été ses agissements, la vie d'un être humain doit être préservée et un procès équitable garanti.

Le deuil est une affaire privée et devrait le rester ; malheureusement, il est de notre de devoir de citoyens de réagir aux déclarations de l'actuel Président de la République et candidat à sa propre succession, en ce 22 mars 2012.

Comme à chaque fait divers, son discours procède des postures qu'on lui connaît, à savoir successivement :

  1. Compassion avec les victimes ;
  2. Félicitation des héros ;
  3. Pointage de boucs émissaires ;
  4. Positionnement en sauveur ;
  5. Appel à l'adhésion par la culpabilisation des points de vue divergents.

Cette fois encore, c'est Internet qui joue le rôle du grand repoussoir : la simple consultation de sites Web pourrait être retenue comme preuve à charge et poursuivie comme telle. « La douleur des familles et l'exploitation médiatique et électorale de faits dits "divers" ne doivent pas faire oublier que consulter un site n'est pas l'approuver, sinon il y aurait des journalistes, des spécialistes et  experts du terrorisme à emprisonner d'urgence. », objecte Denis Germain, l'un des porte-parole du Parti Pirate.

Agir contre le terrorisme, la loi le permet déjà, par l'article 421-2-1 du Code Pénal. De même, la "propagation et l'apologie d'idéologies extrémistes" incitant à la violence tombent déjà sous le coup de la Loi du 29 juillet 1881 (Article 23).  

Ces deux notions, cependant, sont hélas ouvertes à des interprétations abusives (comme l'a montré l'affaire Tarnac) : elles ne dépendent, en dernière analyse, que de la norme sociale en regard de laquelle un comportement ou une idée devient extrême ou terrorisante.  

Si nous considérons par exemple que le terrorisme est l'utilisation de la terreur à des fins politiques, alors certaines personnes pourraient être légitimement effrayées par les menaces que font peser sur la liberté d'expression les annonces faites par le candidat Sarkozy. Ce qui reviendrait à considérer que le site web de l'Élysée diffuse des contenus "effrayants", à des fins politiques : devrions-nous donc le rayer de la carte ?

Dans de telles conditions, peu importe de savoir par qui et comment serait objectivé le caractère "extrémiste" d'un site internet : quel que soit le dispositif, les abus et entraves aux libertés fondamentales seraient non seulement prévisibles mais inévitables.

Nous n'osons imaginer que ce serait là le but recherché, et que la France voudrait rejoindre ces trop nombreux régimes politiques qui justifient la répression des opposants par leur actions "subversives", "extrémistes" ou dites "terroristes". Corée du Nord, Chine, Libye -- même si dans ce dernier cas la France elle-même a fourni les moyens de censure et de surveillance à M. Kadhafi. « C'est la règle de l'épouvantail "pédonazislamiste", » précise Denis Germain. « On l'agite pour justifier l'injustifiable qui s'avance masqué et piétiner la  liberté d'opinion au passage : depuis  l'apparition d'Internet dans l'imaginaire sarkozien, nous assistons à une instrumentalisation du Net comme prétexte à un contrôle accru, inquisiteur et malsain de l'État dans nos activités, nos lectures ou notre vie en ligne. Ceci sans aucun respect pour le secret de la correspondance, la liberté d'opinion ou d'information, ni même la vie privée. Au pays dit des Droits de l'Homme, sérieusement : ça la fout mal ! » 

En dernier lieu, la mise en place d'une surveillance "anti-terroriste" du Web impliquerait des dépenses et des moyens techniques colossaux, pour un résultat probablement médiocre et aisément contournable. Cette annonce du candidat Sarkozy s'avère donc aussi creuse et irréfléchie que les précédentes : sous couvert de "nouvelles" mesures contre l'extrémisme, il n'y a là qu'un n-ième appel du pied à l'électorat d'extrême droite. 

C'est aussi, et surtout, un moyen de détourner l'attention des questions de fond : l'inefficacité totale des lois sécuritaires que M. Sarkozy a multipliées depuis dix ans, ou encore l'absence totale de lien direct entre le terrorisme et la religion musulmane (et ses presque 5 millions de fidèles en France), ce que le massacre de juillet dernier en Norvège n'a que tragiquement rappelé. « Le fondement du terrorisme n'est pas la religion, mais la misère, l'ignorance, le rejet et l'absence de liens sociaux ; » rappelle Maxime Rouquet, co-président du Parti Pirate. « Le remède n'est pas la censure, l'exclusion ou le communautarisme… mais l'accès au savoir et à la culture, le dialogue, l'ouverture et la tolérance. »

Sont-ce là les seules conclusions de ces évènements tragiques tirées par le chef de l'État, après consultation de ses ministres : stigmatiser abusivement Internet et rogner une nouvelle fois les libertés fondamentales ? Alors, il est grand temps de changer de président et de gouvernement.

 

28 mars 2012.





Réponse par Nehoryn le 29-03-2012

"Les membres du Parti Pirate réservent leur première pensée aux victimes des récents agissements atroces, à leurs familles et amis... ainsi qu'à la famille et aux proches de M. Merah, qui viennent de perdre un fils, un frère ou un ami dans des conditions non moins tragiques." Comparer d'égal à égal la tragédie d'un jeune homme endoctriné par des islamistes radicaux, avec ses propres victimes qui furent des hommes d'origines arabes, des militaires ou des enfants d'origines juives, c'est tout simplement à gerber. L'un a été abattu pour éviter un massacre gratuit, les autres ont été fusillé de sang-froid et n'avaient tout simplement rien demandé. Les mots me manquent. Vous êtes une honte. Le Parti Pirate a cessé d'exister à mes yeux. Merci de cesser toute exploitation de ma musique lors de vos prochains articles. En raison de ma licence Creative Commons, libres à vous de vous opposer à ma volonté. Finalement, je suis assez content que vous m'ayez banni de votre forum (tout ça pour avoir donné la parole à une autre personne bannie !) Même sur la page facebook de M. Mélenchon où l'on voit des propos insultants de la part des militants du FN, il n'y a pas autant de censures qu'ici. Quelle tristesse. Nehoryn

Réponse par tornade le 30-03-2012

Non non non et non les membres ne cautionnes pas ce Communiqué. Je ne veux surtout pas être mise dans le même lot que ceux qui ont osé écrire ça !!! ET je ne suis pas la seule. Honte à vous !

Réponse par seeraiwer le 30-03-2012

moi,non plus je ne veux pas être associé à cet article...non signé à priori. On nous casse les couilles sur notre intégrité démocratique dans les sections locales,, de bien être en phase avec les idées du PP, pour s'exprimer aux noms de tout les adhérents, sans aucune consultation mais qui surveillent vos écrits?

Réponse par Mewn le 30-03-2012

A gerber cette article.

Réponse par Denis le 02-04-2012

Votre premier paragraphe vide de tout crédit le propos que vous cherchez à développer. Quels qu'en soient les mérites. Quel gâchis...

Réponse par KhArN le 06-04-2012

Je viens sur votre site pour me renseigner un tant soit peu sur votre parti et quelle déception. Condoléance pour un assassin qui filme ses meurtres, bientot on vous verra surement vous battre pour rétablir megaupload afin qu'il puisse diffuser ses oeuvres.. La France est certes le pays des droits de l'homme, et en ce qui concerne les ordures comme Merah, ses droits, il les avait tout simplement perdu. Honte à vous.

Réponse par jmlt le 18-04-2012

J'ai failli adhérer au PP... Rien ne peut excuser les actes barbares de Mohamed Mehra. Et je ne vois pas au nom de quelles valeurs je pourrais m'associer à la douleur de ses proches. En premier lieu ce sont ses parents qui ont failli à leur devoir d'éducation. La vie en société suppose de respecter ses devoirs avant de réclamer l'application de ses droits. Bonne continuation.

Réponse par le 18-04-2012

Je ne comprends pas tant d'indignation. La famille n'est pas responsable, et a perdu un membre lentement, l'a probablement vu glisser vers cet extrême pour ensuite commettre se massacre et se faire tuer -donc au passage sans espoir de rédemption quelconque. Éprouver de la compassion pour cette famille au même titre que pour celles des victimes n'est pas un scandale, même si on trouve ça maladroit ou troublant. Le scandale, c'est que des gens cessent de partager les idées de ce parti à cause de cette histoire. A supposer que ces propos soit effectivement monstrueux, ils n'en seraient pas plus que ceux d'un membre (ou pas, d'ailleur, ce n'est pas signé), et ne devraient pas influencer le jugement des gens sur les autres idées du parti, ou même sur la suite de l'article. On a la démocratie qu'on mérite.

Réponse par jmlt le 18-04-2012

L'indignation, pour ma part vient sans doute de mon parcours de vie. Elle ne veut pas dire que je ne partage plus beaucoup des idées du PP. Toutefois, il est des valeurs avec lesquelles je ne saurais transiger. Associer au même niveau la douleur des familles des victimes et de celle de leur bourreau procède d'un angélisme auquel je n'arriverais jamais à m'identifier. Je n'ai pas envie de vivre dans une société incapable de nuance et de justice. On a effectivement la démocratie qu'on mérite !

Réponse par Tulipius le 19-04-2012

Qui a pu écrire ces horreurs ? Et pendant qu'on y est, le 11 septembre, c'est à cause de McDonald's et du capitalisme qui menace la mise en vigueur de la charia !

Réponse par wombat le 01-05-2012

Il faudrait donner aux membres du PP un moyen de signaler un article choquant, pour qu'il soit supprimé si trop de membres le signalent. De plus, il faut aussi que chaque article soit validé par un certain nombre de membres avant d'être publié, comme cela tout article publié représentera vraiment les opinions communes à tous les membres du PP (les opinions trop controversées seraient supprimées et n'apparaîtraient donc pas comme les idées du PP); pour un parti qui dit représenter l'opinion générale des membres (et non celle d'un porte-parole), cet article et les réactions de membres qui ont suivi la foutent mal...

Réponse par ensemble le 15-05-2012

nous sommes bien triste des reactions que nous croyons un peu trop epidermiques, et depourvues d'analyse et rcul suffisant a ce bref communiqué. de notre point de vue ( un petit groupe dlocal de sympathisants du pp) ce communiqué est fait plus qu'honneur (ne pas hurler avec les loups!) a votre organisation. oui, un simple humanisme de base, encourage a la compassion meme avec les pires meurtrier (et avec leurs proches!). d'autant que l'on ne sais rien des vrais details de cette affaire ce jeune travaillait il pour nos institutions policieres, (pour un "endoctriné par les islamistes' curieux ces voyages a repetition y compris en israel??), quid du contenu des video et temoignage mis en exergue par l'avocate alegerienne??, a suivre...). et dire comme le premier post en commentaire que l'etat l'a assassiné "abattu pour éviter un massacre gratuit", nous ne dirons pas "a gerber", mais cette phrase et la negation du réel qu'elle evoque... nous semble dramatiquement inconcevable... enfin non seulement toute cette histoire merite plus que des eclaircissements... mais elle ressemble si fort a de la simple manipulation préelectorale de pouvoirs aux abois (comme les affaires dites des "irlandais de vincennes" de "la grotte d'ouvea" ou plus recement de "l'insurrection qui vienr" et "de tarnac". réaffirmons le bien fort,des actes aussi horribles et violents ( y compris les manipulations policieres, les crimes nazi [avant d'ecrire ce msg, ns en avons discuté, et nombre d'entre nous sont.. juifs], ou integristes, ou "republicains" (charonne, octobre61, rainbowwarrior...) neccessite compréhension des causes, racines...preventions plutot que bebetes anathemes, defoulements de foules "bienpensesantes" et hordes se defoulant, et se lachant a leurs pires instincts sadiquesabonneconscience, grace au pretexte des violeurspedonazislamistes... bref, tentons de guerrir toutes les formes de jhaines meme celles des meutes bienpensantes et de leurs criminels pretextes (comme en prison les viols encouragés de "pointeurs"). un peu d'amour, d'empathie, de compréhension, d'action et ecoute en prevention...

Réponse par Mike le 25-05-2012

La première partie est à gerber en effet. On ne peut défendre l'indéfendable. Ce type est mort, l'a bien mérité (on ne peut pas faire un massacre de cette nature et de quelque nature que ce soit et espérer la rédemption) et l'a voulu ainsi. Par contre, la suite est intéressante. Les questions posées sur la consultation des sites web, ou le fait de brandir l'épouvantail des pedonazislamistes pour sortir des lois d'exception rappelle les pires heures des années 30 et 40. Il faut savoir raison garder et laisser la justice faire son travail. Cette dernière a juste besoin d'un peu plus de moyens et de beaucoup plus de sérénité pour agir. C'est pas en rajoutant de nouvelles lois tous les 4 matins qu'on va régler les problèmes. Bref, bilan mitigé ! (au passage, la petite boite pour écrire les commentaires est vraiment très petite ... )

Réponse par kahena le 26-05-2012

Est ce de la demagogie de la part du parti pirate Francais qui signe au noms de ses adherents??

Réponse par kahena le 26-05-2012

Dasccord avec Tulipius, Wombat, JMLT, et etc etc Comment defendre le parti Pirate si certain de ces membres defendent au nom de la liberte et de la compassion ( et quelle etait la liberte pour cette enfant de 9 ans dont le bourreau a tiré une balle a bout portant à la tete en lui courant derriere pour atteindre son But final!) Or Associer au même niveau la douleur des familles des victimes et de celle de leur bourreau ne procede pas d'un humanisme a egal mais d'une demarche de collaboration avec l'ennemi des libertes, l'ennemi de la liberte de culte et d'expression de la liberte sexuel, de la liberte tout court, rien de commun avec le Parti Pirate Europeen??? mais qui est donc l'auteur de cette tirade oh Combien sentimentale et touchante

Réponse par kahena le 26-05-2012

Dasccord avec Tulipius, Wombat, JMLT, et etc etc Comment defendre le parti Pirate si certain de ces membres defendent au nom de la liberte et de la compassion ( et quelle etait la liberte pour cette enfant de 9 ans dont le bourreau a tiré une balle a bout portant à la tete en lui courant derriere pour atteindre son But final!) Or Associer au même niveau la douleur des familles des victimes et de celle de leur bourreau ne procede pas d'un humanisme a egal mais d'une demarche de collaboration avec l'ennemi des libertes, l'ennemi de la liberte de culte et d'expression de la liberte sexuel, de la liberte tout court, rien de commun avec le Parti Pirate Europeen??? mais qui est donc l'auteur de cette tirade oh Combien sentimentale et touchante

Réponse par kahena le 26-05-2012

Dasccord avec Tulipius, Wombat, JMLT, et etc etc Comment defendre le parti Pirate si certain de ces membres defendent au nom de la liberte et de la compassion ( et quelle etait la liberte pour cette enfant de 9 ans dont le bourreau a tiré une balle a bout portant à la tete en lui courant derriere pour atteindre son But final!) Or Associer au même niveau la douleur des familles des victimes et de celle de leur bourreau ne procede pas d'un humanisme a egal mais d'une demarche de collaboration avec l'ennemi des libertes, l'ennemi de la liberte de culte et d'expression de la liberte sexuel, de la liberte tout court, rien de commun avec le Parti Pirate Europeen??? mais qui est donc l'auteur de cette tirade oh Combien sentimentale et touchante